Opération minceur – Semaine 1

Prêt pour l’opération minceur ? C’est parti!

L’objectif est simple : intégrer puis maintenir quelques nouvelles habitudes à votre quotidien pour viser une meilleure santé physique et émotionnelle. En bonus, vous risquez fort bien de voir vos kilos en trop, si vous en avez, fondre tranquillement mais sûrement. Vous obtiendrez donc la minceur naturelle que vous souhaitez.

Cette semaine, nous commençons tranquillement le programme. Je sais que c’est la rentrée scolaire et que plusieurs ont fort à faire. Alors, je vous demanderai de prendre quelques minutes par jour, que ce soit pour réfléchir un peu, faire un petit truc bizarre dans votre assiette (je vous laisse sur le suspense de ce côté pour aujourd'hui) et aussi de mettre en pratique une technique de relaxation qui vise la gestion des émotions. Pourquoi ? Parce que souvent, quand on mange plus que nécessaire ou que l’on se surprend à grignoter sans raison, c’est que la nourriture constitue une solution à la gestion du stress et des émotions. Nous allons développer une façon d’enrayer ce problème (ce qui ne vous empêchera pas de vous gâter de temps à autre en toute connaissance de cause, évidemment).

Laissez-moi donc vous initier à la cohérence cardiaque. Qu’est-ce que c’est ? Tout simplement une respiration rythmée à 6 cycles inspiration/expiration par minute. Autrement dit, vous inspirez 5 secondes et expirez ensuite 5 secondes, et ainsi de suite. Une telle respiration a des effets sur votre rythme cardiaque, qui devient très régulier. Mais la conséquence la plus fantastique, c’est qu’un tel rythme influe également sur vos émotions, qui deviennent plus faciles à gérer car moins intenses.

Dans 2 jours, je vous en parlerai un peu plus, mais en attendant, voici une vidéo qui vous permet de l’essayer. Il suffit de suivre la petite boule en y associant le rythme de votre respiration. Il est très possible que vous trouviez l’exercice au départ un peu difficile, voire essoufflant. C’est normal. Persévérez et vous verrez qu’en quelques jours au maximum, vous y arriverez facilement et déjà, vous en ressentirez les bienfaits.


Cette semaine, je vous mets au défi de pratiquer cet exercice 3 fois par jour, pendant 3 à 5 minutes. Trouvez un moment précis où vous le pratiquerez, par exemple en vous réveillant, avant de souper et avant de dormir. Vous pouvez aussi télécharger cette application sur votre téléphone intelligent (cherchez simplement cohérence cardiaque) ou encore l’effectuer en respirant profondément et en dessinant des vagues qui montent et qui descendent au fur et à mesure que vous respirez, pendant 3 minutes (vous devriez donc avoir dessiné 18 vagues si votre rythme est bon).

Alors, prête à essayer ? Avez-vous déjà fait ce type d’exercice ou essayé toute autre méthode pour gérer le stress ? On se revoit demain : je vous ferai faire quelque chose de très facile mais qui pourrait changer à tout jamais votre façon de (trop) vous alimenter.

Ne me demandez pas pourquoi, mais faites-le!

Hier, je vous ai invités à commencer la cohérence cardiaque. Continuez !

Par ailleurs, dorénavant, chaque fois que vous mangerez, prenez cette habitude : diviser votre assiette en deux parties égales contenant la même quantité de chaque aliment. Autrement dit, faites une « craque » dans le milieu de votre assiette afin de la séparer en deux parties à contenu semblable.

Je ne vous dit pas pourquoi tout de suite. « Too much informations »... Cependant, je vous promets que cela vous servira la semaine prochaine. Cependant, vous devez avoir bien intégré cette habitude de « séparation » d'abord (que vous soyez souverainiste ou non, soit dit en passant, comme nous sommes en période d'élection provinciale!)

Demain, un peu plus d'informations sur la cohérence cardiaque. Vous verrez de vos yeux à quel point la respiration peut vous permettre de gérer vos émotions...

Crédit photo : Ba51a

Le secret de la cohérence cardiaque

Je vous ai demandé dans le billet précédent de commencer à pratiquer la cohérence cardiaque. En jetant un coup d’œil à cette entrevue de David Servan-Schreiber vous comprendrez à quel point nos émotions désorganisent notre rythme cardiaque et comment il est possible de rétablir le tout par quelques respirations calmes et profondes. Le lien avec l’alimentation est là : la nourriture sert souvent de manière de gérer le stress et les émotions. En disposant d’une autre technique, vous pouvez enrayer le problème. Évidemment, je vous proposerai aussi d’autres techniques dans les jours et semaines à venir. D’ici là, continuez de pratiquez cet exercice 3 fois par jour, pour au moins 3 minutes chaque fois. Au programme demain : on établit votre objectif ! Soyez prête pour la réflexion !

Un objectif, rien d'autre de possible !

Vous pratiquez la cohérence cardiaque depuis deux ou trois jours. Voici maintenant le temps de réfléchir à votre objectif.

Que souhaitez-vous atteindre en terme de santé, d’apparence, de forme ?


Je vous invite à l’écrire à un endroit où vous pourrez le lire chaque jour, et à y associer des images dans la mesure du possible. Chaque fois que vous regarderez votre objectif, prenez l’habitude de remercier pour ce que vous avez déjà (concentrez-vous sur les aspects positifs de votre corps et de votre santé), mais aussi de remercier à l’avance pour votre réussite. Vous atteindrez votre objectif, ce n’est qu’une question de temps. Pour ce faire, toutefois, vous devez en être convaincue et cela passe par la répétition. Chaque jour, dites merci pour votre réussite.

VOUS ATTEINDREZ VOTRE OBJECTIF, RIEN D’AUTRE N’EST POSSIBLE !

Si vous doutez du pouvoir de la gratitude ou si le sujet vous intéresse, je vous invite à lire cet excellent livre :
Merci! : quand la gratitude change nos vies de Robert Emmons. Très agréable!

Opération minceur - Semaine 2

Vous voilà sur le point de découvrir pourquoi je vous ai demandé de diviser le contenu de votre assiette en deux... Je parie que plusieurs d'entre vous ont l'impression de trop manger... ou de manger trop vite. Et bien, la technique de la demi-assiette vise justement à régler ces habitudes.

Alors, à partir de maintenant, lorsque vous vous installerez devant votre repas.
1) Vous diviserez visuellement le contenu de l'assiette en deux parties égales.
2) Vous mangerez la première partie (en vous concentrant sur le fait de manger le plus lentement possible en mastiquant)
3) Lorsque vous aurez mangé la moitié, vous prendrez une pause de 2-3 minutes. Vous pouvez aussi en profiter pour respirer profondément (cohérence cardiaque). Pendant cette pause, déposez votre ustensile et connectez-vous à vos sensations de faims et de satiété. Avez-vous encore faim ? Assez-vous assez mangé ? Comment vous sentez-vous ?

En passant, saviez-vous que les peuples du monde qui ont les plus longues espérances de vie ont en commun plusieurs habitudes, dont celle de ne jamais manger plus qu'à 80% de leur appétit ? N'attendez pas d'être complètement pleine pour arrêter, vous risquez d'outre-passer vos besoins. En mangeant à 80%, vous ne sollicitez pas trop votre organisme, et puis vous n'avez qu'à remanger une fois que vous aurez à nouveau faim. Les collations sont bienvenues...

Alors, prêt à tenter le coup ? Dites-moi ce que vous en pensez ou comment vous vivez l'expérience.

Pourquoi rien ne change ?

Je vous ai demandé la semaine dernière de réfléchir à votre objectif quant à votre santé et votre poids. Vous avez sûrement pensé à ce que vous vouliez, et je parie que vous aimeriez avoir un corps différent. Plus mince, plus musclé... qu'importe.

Super ! Cependant, pour que votre corps change... Il vous faudra aussi changer vos pensées. Saviez-vous que 95% d'entre elles sont toujours les mêmes, jour après jour ? Dans ce contexte, impossible d'être surpris de maintenir encore et toujours les mêmes problèmes (mais aussi les mêmes réussites).

Alors, petit défi du week-end, en plus de continuer à diviser votre assiette et à prendre une pause au milieu : identifiez UNE pensée récurrente chez vous en ce qui touche votre poids, votre santé ou votre alimentation, puis remplacez-la automatiquement par une autre pour les deux prochains jours. Chaque fois que cette pensée surgira, remplacez-la immédiatement par cette nouvelle pensée. Une idée à la fois, il est possible de se reprogrammer...

La prochaine fois que vous aurez envie d'avoir des pensées désobligeantes, vous serez prêt à réagir...
Vous avez une idée de la pensée que vous allez enrayer à jamais ?

Opération minceur - Semaine 3

Déjà la troisième semaine de l'opération. Si vous n'avez pas sauté d'étapes, vous avez donc :

1) mis en pratique la cohérence cardiaque, un exercice de relaxation qui permet de contrôler les émotions souvent reliées à une consommation excessive de nourriture

2) commencé à appliquer la règle de la demi-assiette, ce qui implique qu'une fois que vous avez mangé la moitié du contenu de votre assiette, vous prenez une pause de 2-3 minutes pour voir si vous avez encore réellement faim. L'habitude de prendre une pause et de manger plus lentement vous aide à mieux ressentir vos signaux de faim et de satiété.

3) établi un objectif à atteindre et pris du temps pour le visualiser...

Cette semaine, après les émotions et l'alimentation, nous nous attaquons à l'activité physique. Ainsi, je vous demande de vous lancer à vous-même un défi opur bouger davantage. Cela peut être très modeste (ex. : prendre les escaliers au bureau plutôt que l'ascenceur) ou beaucoup plus intense (vous mettre au jogging 5 fois par semaine).

Pour ma part, ma décision m'est parvenue par un pur hasard, en fin de semaine. Mon conjoint et moi discutions avec des amis qui font des demi-marathons... Et voilà que l'idée d'en faire un, nous aussi, s'est pointée ! Alors, dans 9 mois, je ferai mon premier demi-marathon (21 km). Cela me motive à courir davantage, et le fait d'avoir cet objectif en couple génère une motivation encore plus grande, car nous allons pouvoir nous botter dans le derrière mutuellement.

N'ayez crainte, toutefois, car pour le bottage de derrière, il vous suffit de vous engager, ici plubliquement, en partageant le défi que vous aurez choisi... Et nous pourrons nous encourager chaque semaine à le relever, simplement.

Alors, quel sera votre façon de bouger davantage ?

À bas la privation, vive la modération - Opération minceur, semaine 4

Depuis le début de l'opération minceur, nous avons attaqué de front la gestion des émotions, avec la cohérence cardiaque, appliqué la règle de la demi-assiette pour mieux sentir la faim et la satiété, établi un objectif clair en terme d'apparence et de santé, puis pris la décision de bouger davantage.

Cette semaine, nous allons aborder le concept de privation. En fait, il y a sûrement un aliment ou une boisson qui vous « titille ». Vous savez, ce genre d'aliment que vous ne pouvez prendre à petite dose, ou encore que vous prendriez à petite dose, mais plusieurs fois par jour (et vive le grignotage!).

Ce peut être des croustilles, du chocolat, du vin, des biscuits, de la bière. Qu'importe.
Aujourd'hui, je vous demande de réfléchir à votre pire bête noire alimentaire. Celle qui vous contrôle plus que vous ne la contrôlez. Quelle est-elle ? Pourquoi est-ce votre bête noire ? Dans deux jours, je vous proposer un défi quant à cet aliment ou cette boisson. Pour le moment, partagez seulement ce dont il s'agit et si vous le désirez, à quel moment l'envie frappe le plus durement...

Pour ma part, j'avoue que le vin et les chips sont mes deux pêchés mignons, surtout le soir quand je reviens d'une soirée d'enseignement (ou je combine carrément vin et chips) ou la fin de semaine (pour le vin seulement).

Une technique pour passer de l'excès (ou de la privation) à la modération ?

Il y a deux jours, je vous ai demandé d'identfier votre bête noire alimentaire. Il se peut que pour l'instant, vous en preniez trop souvent, ou peut-être au contraire, vous privez-vous complètement de peur de tomber dans l'excès. Cette semaine, je vous mets au défi de modérer.

Évidemment, j'ai fait le test pour moi-même. Depuis le 4 septembre, je ne prends plus de chips (pour un mois), et j'ai diminué le vin. Comment j'ai réussi ? Par orgeuil, tout simplement. J'ai fait un pari avec ma grand-mère ! Et comme je déteste perdre, bien je n'ai d'autres choix que de diminuer. Bien sûr, les premières journées furent difficiles. Quand je revenais du collège, en fin de soirée, affamée d'avoir été debout et d'avoir animé un groupe toute la soirée, je n'avais qu'une envie : me servir un bol de chips et un verre de vin pour décompresser avant de dormir.

Or, le principe qui dit qu'une habitude s'acquiert en 3 semaines se vérifie ici. Depuis un peu plus de trois semaines, mes habitudes quant au vin et aux chips ont changé, et je peux maintenant constater que l'envie n'est plus la même. Oui, j'aime toujours autant ces aliments, mais comme je n'y ai droit qu'avec modération (sauf pour les chips, mais ça reviendra), bien je les savoure davantage lorsque je les prends et je sais que les occasions se présentent à des moments précis et en quantité précise.

Donc, je vous invite à faire un pari avec vous-même, mais avec nous également : comment vous engagez-vous à modérer votre bête noire alimentaire ? Quelle quantité, quelle fréquence vous permettrez-vous ? Le pari durera combien de temps ? Mieux encore, qu'arrivera-t-il si vous remportez votre pari ? Si vous le perdez ? Je crois fondamentalement au pouvoir des récompenses, alors prévoyez-en une pour ce défi de taille...

Alors, quel est votre pari ?

La force du pourquoi - Semaine 5 de l'opération minceur

Depuis quelques temps, je vous propose un certain nombre d'astuces pour atteindre votre objectif en ce qui a trait à ce que vous souhaitez en guise d'apparence physique et de santé. Cet objectif est-il assez fort ? Représente-t-il une motivation suffisante pour que vous agissiez ?

Quand vous bougez, quand vous modifiez vos habitudes alimentaires, vous devez savoir POURQUOI vous le faites. Vous avez ciblé votre objectif, mais la meilleure façon d'y arriver est d'avoir un pourquoi assez fort. Quel est le vôtre ?

Je vous donne un exemple. Je m'entraîne chez Énergie Cardio 3 à 4 fois par semaine. Il y a une dizaine d'années de cela, je m'étais abonnée au gym sans conserver la motivation d'y aller. Mon « pourquoi » n'était pas assez fort. Or, cette fois-ci, c'est différent. Comment cela se fait-il ? Parce qu'il y a plusieurs réponses significatives à la question :

« Pourquoi est-ce que je veux aller au gym? »

1) Parce que ça me fait du bien : une heure passée là-bas me fait décrocher complètement et en intégrant une petite séance sauna et douche suite à ma séance, je relaxe à souhait.
2) Parce que l'activité physique est d'une importance capitale pour moi : je la perçois comme un incontournable pour avoir une excellente santé et je la mets à l'horaire du lundi au vendredi puisque cela correspond à mes valeurs.
3) Parce que c'est facile d'accès : la succursale d'Énergie Cardio est près de chez moi, mais il y en a aussi une près de mon travail et même près de chez mon copain. C'est donc toujours accessible.
4) Parce que je veux faire un demi-marathon : c'est un défi supplémentaire que je me lance (et comme j'ai ouvert ma grande gueule, je n'ai pas le choix de le faire, sinon mon orgeuil va en prendre pour son rhume.)

Alors, lorsqu'il est temps de changer une habitude, de bouger plus ou de manger différemment, prenez un moment pour faire votre liste de « pourquois ». Vous devrez les ancrer profondément dans votre esprit, pour votre plus grand bien.

Alors, pourquoi agissez-vous ? Quelle est votre motivation profonde ?

Et le plaisir dans tout cela ? Semaine 6 de l'opération minceur

Depuis plus d'un mois, je vous ai proposé divers astuces pour vous approcher de votre objectif. Et si maintenant, on en faisait un système d'émulation ?

Si vous aviez à motiver quelqu'un à agir, comment le feriez-vous ? Avez-vous déjà utilisé un système de récompense pour vous-même ou vos enfants ? Un système de pointage ?

À titre d'exemple, chacune de vos actions positives pourrait être notée dans un tableau quotidien, et rapporter un point. Après X nombre de points, vous vous retrouverez avec une récompense de votre choix.

Qu'est-ce qui vous ferait plaisir ? Quelles actions vous apporteront des points ? Je vous suggère d'en cibler entre 2 et 4 seulement, mais d'y apporter une attention particulière chaque jour, de façon à créer une habitude bien ancrée.
Par exemple:
- faire 30 minutes de sport
- faire des respirations (cohérence cardiaque) 3 fois par jour / 5 minutes
- limiter la consommation de tel ou tel aliment.
- faire 30 redressements assis par jour...

Vous n'avez pas besoin de vous accorder des points si vous trouvez l'idée ridicule ou enfantine, mais faites le suivi chaque jour. Un ami ou votre conjoint peut d'ailleurs jouer le rôle de vérificateur... C'est toujours plus motivant d'agir si on sait que quelqu'un constatera nos efforts.

Cette étape complète l'opération minceur... Je vous souhaite la santé, la minceur et le bonheur auxquels vous aspirez! N'hésitez pas à me contacter pour des séances personnalisées en hypnothérapie.


L’œuf ou la poule sportive ?


Ces dernières semaines, j’ai vécu une situation plus stressante qu’à l’ordinaire. Sans vouloir m’étendre sur le sujet, je vais tout de même élaborer sur la conséquence : je ne suis pas allée faire mes visites hebdomadaires au gym. Alors qu’en temps normal, me rendrez chez Énergie Cardio pour ma séance de jogging + sauna ou encore pour un cours de Body Pump sur une musique que j’aime fait partie de mes plaisirs de la semaine, depuis plusieurs jours, je n’y suis pas allée.

J’y retourne demain, parce que les choses se placent un peu, mais mon comportement des derniers jours me fait poser cette question :

« Doit-on avoir de l’énergie pour faire du sport ou doit-on faire du sport pour avoir de l’énergie ? »

Je sais bien qu’une fois rendue au gym, l’exercice fait du bien. Mais quand le stress de la vie grimpe en flèche, comment faire la part des choses ? En fait, je crois qu’une partie de la réponse réside dans l’habitude et la planification, certes, mais à un certain point, dans un certain bottage de derrière personnel aussi. Alors aujourd’hui, je me botte le derrière… et j’y vais, parce que ça fait du bien.

Et vous, comment arrivez-vous à vous remettre à l’exercice si vous en perdez l’habitude momentanément ?

Lancement de l'opération minceur ! Des séances gratuites à gagner, la minceur et la forme à remporter!

Envie d’être mince, en forme et zen ? C’est l’occasion! Participez à l’opération minceur et courez la chance de gagner une série de quatre séances d’hypnose gratuites (valeur de 340$) à mon bureau ou à distance… En participant, tout à fait gratuitement, vous vous assurez en plus de remporter un cadeau précieux : l’atteinte de l’apparence et la forme auxquelles vous aspirez.

Comment participer ? Rien de plus facile et de plus gratifiant ! Dès le mardi 4 septembre, l’opération vous sera dévoilée en ligne, sur ce blogue, à raison d'une action par semaine. Quatre résolutions faciles à mettre en place vous serton proposées pour vous diriger vers la minceur et la santé que vous souhaitez, selon quatre angles complémentaires : les émotions, l’alimentation, l’action et la musculation. Cela dit, aucun régime ou privation ne sont requis. Que des actions sensées et énergisantes qui ne prennent que quelques minutes par jour. Tout le monde peut y arriver !

Basée sur le concept du best-seller « Opération bonheur », l’opération est une occasion de partage et de motivation. Chaque semaine, pendant le mois de septembre, une nouvelle résolution vous sera présentée et expliquée. Le tout fait partie d’un processus facile mais efficace pour vous soutenir dans l’atteinte de vos objectifs minceur et santé. Votre participation n'exige que votre motivation, rien de plus, car mes trucs vous seront révélés gratuitement ici-même sur le blogue.

Vous voulez faire partie de l’aventure et risquez de remporter le grand prix de 4 séances gratuites? C’est simple :

1) Vous n’avez qu’à vous engager ici et maintenant, en m’envoyant un courriel à coachminceur@hotmail.com, à mettre à l’essai ces résolutions d’ici décembre. Je sais, c’est 4 mois, mais une habitude prend du temps à se mettre en place… Vous serez alors automatiquement inscrit au concours.

2) Chaque semaine, le plus souvent possible (idéalement chaque jour), vous mettez en pratique ces résolutions simples qui ne prennent que quelques minutes par jour.

3) Vous nous tenez ensuite au fait de vos réussites ou défis en commentant brièvement les billets « Comment ça va ? » qui seront en ligne chaque semaine. N’hésitez pas à encourager les autres participantes et participants.

4) Parmi tous ceux qui auront publié un commentaire, une série de 4 séances en hypnothérapie, d’une valeur de 340 $, sera attribuée au sort en décembre 2012. Plus vous commentez de billets, plus vous augmentez vos chances de gagner, car chaque commentaire vaut un billet de tirage. Référez un ou un amie et obtenez chance supplémentaire de gagner : votre amie n’a qu’à indiquer dans son premier commentaire qui lui a parlé de l’opération.

L’objectif est de développer de saines habitudes et de créer une communauté d’entraide et de motivation. Vous n’êtes pas seul ou seule dans cette opération minceur.

Qu’attendez-vous ? Inscrivez-vous dès maintenant en m’envoyant un courriel à coachminceur@hotmail.com.

Votre corps veut, lui aussi, être mince…

À quoi bon traîner un si
énorme sac à dos ?
Si vous aviez le choix entre voyager léger et faire une randonnée affublé d’un énorme sac à dos pesant des kilos, que préféreriez-vous ? Voyager léger, je suppose, car ce serait beaucoup moins difficile et désagréable. Bien votre corps est pareil. Il n’a pas envie de traîner un surplus de poids, mais parfois, il juge qu’il n’a pas le choix.

Revenons à l’exemple du voyage. Vous partez pour une longue expédition et vous ne savez si vous trouverez de la nourriture en chemin. Que faites-vous ? Vous remplissez votre sac à dos d’une foule de réserves, car vous ne voulez pas mourir en chemin… Autre scénario : vous faites la même expédition, mais avant de partir, on vous garantit que vous trouverez chaque jour de sympathiques petites auberges où vous pourrez savourer tout ce que vous désirez. Traînerez-vous un énorme sac avec vous qui vous fatiguera tout le long de la randonnée ? Non, vous préfèrerez voyager léger.

Pour le corps humain, c’est la même chose. Si votre corps est persuadé qu’il sera toujours nourri suffisamment, il ne traîne pas de réserves. Or, si vous lui avez fait subir un ou plusieurs régimes, il n’est plus certain qu’il sera toujours bien nourri, alors il conserve ses réserves pour être certain de ne jamais manquer de rien et de survivre, coûte que coûte, même si cela exige de traîner un poids additionnel sur lui. Vous comprenez maintenant pourquoi les régimes sont inutiles, même néfastes.

Crédit photo : topgold